Action contre l'Ebola

Port Loko, Sierra Leone, le 8 janvier 2015

Centre de traitement d'Ebola en Sierra Leone : désinfection de tabliers et de bottes. Photo ONU/S. Ruf

L'ensemble du système des Nations Unies, les gouvernements des pays touchés, les partenaires et les ONG sont mobilisés afin d'aider la région à atteindre - et à se maintenir - à zéro cas et soutenir la reprise à long terme.

La réponse à l’épidémie d’Ebola est extrêmement complexe. Elle demande un effort continu de centaines d’organisations de tous genres et des milliers de personnes pour la mettre en œuvre rapidement et efficacement. Les pays, grands et petits, se sont manifestés en envoyant des médecins, des cliniques mobiles et des fonds. Ces efforts montrent l’immense importance de la coopération internationale. Les efforts de la coalition doivent être maintenus en Guinée et en Sierra Leone et nous sommes engagés à aider ces pays à atteindre - et à rester - à zéro cas.

La réponse à l’épidémie d’Ebola se résume à 5 points stratégiques :

  • Stopper l’épidémie
  • Traiter les personnes infectées
  • Garantir les services de base
  • Préserver la stabilité
  • Prévenir de nouvelles flambées épidémique

Les communautés au centre de la lutte contre l’épidémie

L’épidémie en Afrique de l’Ouest sera déclarée terminée quand plus aucun nouveau cas ne sera recensé.  Afin d'y parvenir, les communautés doivent être au centre de la riposte. Pour que les personnes qui ont contracté le virus se fassent connaitre et que la transmission soit interrompue, les communautés doivent être pleinement impliquées et s’approprier cette riposte à l’épidémie.

L’Envoyé spécial et la Coalition mondiale

Le Secrétaire général des Nations Unies a nommé un Envoyé spécial en charge d’Ebola et mis en place une Coalition mondiale de l’action contre Ebola, un groupe d’organisations engagées à fournir une coordination stratégique et à jouer un rôle concerté dans la riposte à l’épidémie.

La mission de l’ONU

Dans le cadre de la riposte, la communauté internationale a mis en place la toute première mission d’urgence sanitaire, la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre l’Ebola (MINUAUCE).