Mission des Nations Unies pour l'action d'urgence contre l'Ebola (MINUAUCE)

La première mission sanitaire d'urgence des Nations Unies, la MINUAUCE, a fermé le 31 juillet 2015 après avoir atteint son principal objectif qui était d'intensifier la riposte sur le terrain.

La mission a atteint son objectif de base qui était de renforcer la lutte contre le virus sur le terrain et de rassembler sous une même bannière les différents intervenants à l'appui des efforts nationaux.  À compter du 1er août, la responsabilité de l'action d'urgence du système onusien contre Ebola revient entièrement à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), sous l'autorité directe de sa Directrice générale, Dr. Margaret Chan.  Les institutions spécialisées, fonds et programmes des Nations Unies, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies, la Mission des Nations Unies au Libéria et les partenaires nationaux et internationaux ont pris les dispositions voulues pour faciliter une transition sans heurts de continuité.

Les responsables de la gestion de la crise de l’Ebola restent dans les pays concernés, où ils seront placés sous le contrôle de l’OMS et bénéficieront du soutien du Coordonnateur résident des Nations Unies et de l’équipe de pays. Au Libéria, ce responsable sera mon Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident, qui sera appuyé par l’équipe de pays des Nations Unies. L'Envoyé spécial pour l’Ebola continuera de fournir les orientations stratégiques de l’action d’urgence.

Dans un communiqué de presse en date du 31 juillet le Secrétaire général Ban Ki-moon a précisé que « l’ONU reste fermement résolue à aider les Gouvernements guinéen, libérien et sierra-léonais à atteindre l’objectif de zéro cas d’Ebola et à s’y maintenir. »

La MINUAUCE a été mise en place le 19 septembre 2014 après l’adoption à l’unanimité de la résolution 69/1 de l’Assemblée générale et l’adoption de la résolution 2177 du Conseil de sécurité sur l’épidémie d’Ebola. MINUAUCE est une mesure temporaire pour réponde aux besoins immédiats de cette lutte sans précédent contre Ebola.

Principes opérationnels

  • Adopter une approche régionale
  • Centrer sur l’appropriation nationale
  • Travail complémentaire entre les gouvernements et les partenaires
  • Apporter des clarifications aux gouvernements sur ce qu’ils peuvent attendre des Nations Unies
  • Une approche unique de tout le système des Nations Unies dans la réponse  l’épidémie d’Ebola
  • Une réponse spécifique des Nations Unies selon les besoins de chaque pays touchés

Objectifs

  • Stopper l’épidémie
  • Traiter les personnes infectées
  • Assurer les services de base
  • Préserver la stabilité
  • Prévenir de nouvelles flambées épidémiques

Activités principales

  • Gérer les cas d’infection
  • Détecter les cas, traçage des résultats de laboratoire et des contacts
  • Promouvoir des enterrements sécurisés et dignes
  • Engagement des communautés et mobilisation sociale

Moyens de mise en œuvre essentiels

  • Logistique
  • Personnel et ressources humaines
  • Formations
  • Gestion de l’information
  • Paiement en cash et coordination

Chef de la Mission

Au moment de la fermeture de la Mission des Nations Unies pour l'action d'urgence contre Ebola (MINAUCE), Peter Graaff était le Représentant spécial par intérim du Secrétaire général des Nations Unies et le chef de la Mission.